Le sommeil (I)

Je voudrais m'endormir. Avec les oiseaux. Leur chant. Rien qu'eux. Leur verbiage pour seule berceuse. Leurs plumes pour unique légèreté. Elle seule. Plus rien ne compte pour trouver le sommeil. Oublié l'oreiller. Oublié le sommier. Oublié le plancher. Il n'y a qu'un corps vaporeux. Le corps qui s'éloigne de tout. Se tait. S'écoute. Et croît…

De la compote et du temps des cerises

Cher F., Va savoir pourquoi je traîne toujours cette brutale et vive synchronicité derrière moi. Non, ce ne sont pas des casseroles en soi, loin de là. Et c'est même très bien puisqu'elles font mes affaires, ces coïncidences quotidiennes et littéraires. Elles pourraient donner du grain à mon "grimoire", cette Estampe qui n'a pas du…

Cher F., L'aube attenante au matin, je m'étais fait belle de jour et ai tenté de le rester jusqu'au petit matin. En vain. Je m'étais fait belle de nuit, j'avais gardé mes boucles d'oreilles, celles que tu aimes, mis une nouvelle chemise et revêtu le porte-jarretelles. J'avais terminé le labeur qui n'est rien d'autre que…

Belle de jour

sous-titre : Behind the red curtain Amnésie de la nuit flottante le cauchemar estompé j'ai cajolé debout le rêve seul resté au réveil je me suis fait belle pour accueillir le jour derrière le rideau carmin j'ai laissé les tabous dans la salle de bains huilé mes cheveux brillant comme le satin noyé l'humeur inconvenante…

Un écran se dresse Je dois disparaître. L'amer cache la joie Les toits s'effacent. Une douleur règne indicible et connue. Le désarroi est atome d'une ampleur éblouissante. Il n'y a plus de tort La raison se fond dans l'horizon bleu. La résistance au monde est atteinte C'est la partie sombre. Impossible d'être seul Quand le…