Une architecture décadente Gagne la ville Paris a ses Lumières Des naturelles, des pauvres Des savantes Elle croît régner en maître Même après tout ce temps Échafaudages ruines outrancières La Seine pue la misère Les hôtels les riches Les ponts les passants Les péniches et les traversières Se remplissent De poètes ressuscités Nouveau genre soi-disant…

Le sommeil (I)

Je voudrais m'endormir. Avec les oiseaux. Leur chant. Rien qu'eux. Leur verbiage pour seule berceuse. Leurs plumes pour unique légèreté. Elle seule. Plus rien ne compte pour trouver le sommeil. Oublié l'oreiller. Oublié le sommier. Oublié le plancher. Il n'y a qu'un corps vaporeux. Le corps qui s'éloigne de tout. Se tait. S'écoute. Et croît…

De la compote et du temps des cerises

Cher F., Va savoir pourquoi je traîne toujours cette brutale et vive synchronicité derrière moi. Non, ce ne sont pas des casseroles en soi, loin de là. Et c'est même très bien puisqu'elles font mes affaires, ces coïncidences quotidiennes et littéraires. Elles pourraient donner du grain à mon "grimoire", cette Estampe qui n'a pas du…

Cher F., L'aube attenante au matin, je m'étais fait belle de jour et ai tenté de le rester jusqu'au petit matin. En vain. Je m'étais fait belle de nuit, j'avais gardé mes boucles d'oreilles, celles que tu aimes, mis une nouvelle chemise et revêtu le porte-jarretelles. J'avais terminé le labeur qui n'est rien d'autre que…