Cher F,En tandem j'entends battre nos cœurs.Je n'ai jamais poursuivi cette lettre. Quand était-ce ? J'ai dormi paisiblement cette nuit. Sentir ton ventre et sa chaleur m'ont fait le plus grand bien et m'ont réconfortée. Et si ce n'est pas toi, c'est cet oreiller. L'oreiller-ventre. T'en ai-je déjà parlé ? Ma fille commence à savoir…

De la compote et du temps des cerises

Cher F., Va savoir pourquoi je traîne toujours cette brutale et vive synchronicité derrière moi. Non, ce ne sont pas des casseroles en soi, loin de là. Et c'est même très bien puisqu'elles font mes affaires, ces coïncidences quotidiennes et littéraires. Elles pourraient donner du grain à mon "grimoire", cette Estampe qui n'a pas du…

Quand l’orage éclaire

Il y a des mots, des assemblages de mots qui me font détourner le regard, quand d'autres au contraire m'effleurent et me bouleversent, me chagrinent, m'émeuvent et me traversent, comme une aquarelle, comme une marée douce sans écume à la salinité moyenne, comme une lune rougissante de modestie, comme un vent fou devenant fougue à…