Je suis lasCœur en quarantaineQue fais-tu ? Tu ne m'appelles pasJe ferme les yeuxpour voir l'invisibleâme télescopiqueLe songe me promèneje vogue tout est claird'embruns et d'écumeje longe des côtesoù jamais plusje n'accosteraile voile de ta jupej'avais oubliél'ivresse marinele vent qui s'emparede la barre je marcheje compte les quartscordages attenantma seule compagniearrimage je sens mes doigts…

Ne faire qu'une bouchéegloups !de l'instantanéRegarder tombertous ces floconsenfin enfin ! agitésvent frais glacéet moi ?Moi Moi Moiderrière la vitreMoi extrêmedissipéMoi extrémitésMoi rêvéemporté dans des congères ciselées meringuéesderrière la vitrela chaleur d'un radiateurbriseur de glaceJe fonds.Dans l'espacede l'instantanéité.f.

Cerveau en fuite !

Ô Cerveaux attablés Assis sans table figurée Tableau de cerveaux mal assis Serviteurs de la science défraîchis Jouissant d'une assise intellect Omniprésent assourdissant Mettez en sourdine vos lumières Aujourd'hui l'un de vous s'est levé Dans cet hémicycle siègent ni héros ni chevaliers Écoutez seulement ces lèvres racornies On tourne en rond dans cette boucle Silence…