En moi. En dedans ? Que sont ces mots des signifiants Tu es venu une nuit seulement le matin reparti il ne restait que dans l'air encapsulé flottant ton être étale signifié la trace de ton passage brut dans ce cendrier argenté les reflets dissidents de ta présence incarnée En moi. En dedans ? Un…

la feuille de tabac

Au demeurant il ne reste rien. rien qu'une envie - virulente de prendre ta main d'enfoncer tes doigts à cet endroit un à un de lécher ta peau convergente en tout point comme tu lèches ta feuille roulée de tabac tire-moi nue fume-moi il ne reste rien qu'une envie - pressante d'embrasser ta bouche pudique…

Pensée déconfinée

Seuil du surréalisme atteint Voir au loin la pie qui s'agite invitant l'être isolé pensif à pousser son premier cri du matin si l'envie si le besoin Suivre le fil du temps effiloché qui se tend s'étire s'étend s'entend comme vous voudrez dans un saut fragile de balcons en cheminées cheminant les routes désertées mieux…

étrange bataille

La terre a formé bouts de chair écorces veines moelle cernes fragilité et force mère sans se détourner du temps ennemi fidèle téméraire toutes ces luttes tout ce sang auquel nul ne peut se soustraire nous accordons nos mains ancestrales solidaires les poings serrés les cordes dont l'âme est prisonnière l'époque fera toujours son œuvre…

Avons-nous - toujours intact dans le souvenir, même si après, dans la hâte de la vie, il s'efface - le regret sans possibilité de retour ? Goliarda Sapienza, CARNETSMalheur à celui pris au fil des joies de son enfance. Pauvre de ne plus savoir les racheter. Pascal Desrousseaux, Il n’y a pas de mauvaise herbeN'avons-nous…