C'est une journée perdueSentiment d'imposture et crisLe jeu l'essoufflement perdurentJe suis une ombre qui chemineLe sourire au vent ne rit plusL'attente, seulement, et le répitqui ne veut pas venirAux abonnés absent je suisDans ce cahier j'épingle les traits de cette mineL'ennui m'a trouvé me poursuitSon écho qui me pèseLèvres et yeux se refermentC'est une journée…

L’instinct du monde

Francis Picabia, Pavonia, 1929, huile sur toile Depuis l'Antiquité je suis l'instinct du monde Une transparence docile sur fond de toile colorée Nature fragile visible humaine oscillation incrustée dans des cristaux moirés À contre-courant je suis Conscience animale domptée Mortel enchanté tourments en dévotion Ainsi je vacille. f.