Nous souhaitons la vérité et ne trouvons en nous qu'incertitude. Nous recherchons le bonheur et ne trouvons que misère et mort. Nous sommes incapables de ne pas souhaiter la vérité et le bonheur et sommes incapables ni de certitude ni de bonheur. Ce désir nous est laissé tant pour nous punir que pour nous faire…

Les mots les vivants

Empreintes marques du temps Les beaux mots les vivants Qu'on retrouve en lisant Dans un... citons le Jardin d'agrément Ou une pièce de théâtre La plume fragile les retrace Un matin au musée Car comment s'a-muser, ah ! Quand privée de sa muse Si ce n'est en flânant Le regard tout scrutant Oui vous Je…

AIR

Hommage à Zao. Toute ma vie, j'ai essayé de peindre les nuages. Un pinceau transpose l'écume du ciel. Pêle-mêle. Des nuages en osmose La mer inversée Les pieds qui tombent dans les vapeurs transpercées par un cheval de Troie, une licorne esquintée, un éléphant déjà évaporé, oh ! un cœur déformé, bouillon de culture des…

Un impossible qui n'a jamais semblé aussi proche Sauter à pieds joints avec ou sans anicroches qu'importe dans les méandres d'un inconnu pas si lointain devenu Au demeurant les mains qui tremblent à l'idée de t'atteindre Depuis le mont Tremblant Paris Bruxelles Milan Le train ne sait attendre Si près du but comme une pièce…

La vie ne vaut rien Quand tu me tiens Et que tu t'en vas La vie ne vaut rien Quand les passants, las Regardent et Ne traversent pas La vie ne vaut rien Quand le soleil escaladant Ne se couche pas La vie ne vaut rien Quand même en trébuchant Nous n'avançons pas La vie…

Pensée matinale (IV)

À bout de souffle Permets-moi... Permets-moi De penser à toi Un peu Beaucoup Au bout du compte Rester sans voix Et sans savoir Pourquoi Panique des sens Bleu désarroi De l'asphyxie Matinale agonie Manque ton regard Regarder l'évidence En face de soi À la folie Pas de doute Permets-moi De penser à toi Du matin…

La bohème

Bonheur d'aventuriers Menant vie de bohème Filament d'aubaine Roule le chemin Desserrant les liens Plume vive et sereine Agrippée au sentier S'accorde la bohémienne Ni à un lieu ni à un rêve Danse la bohémienne Sous tous les temps Errants les je t'aime Resserrent les amants Coule leur sang Coule la Seine Sous les ponts…

La première floraison

Au jour clair Libéré, le papillon de nuit agonisant contempler la ville accoudé au point d'horizon porter un regard sans fond contemplant le ciel chercher ton visage toisant les feuillages inondés de lumière déjà à l'abandon attendant les prochains rayons déposer un baiser solaire filtrant sensible à la première floraison f. crédit photo : laplumefragile…