Poème de Marie-Claire d'Orbaix, extrait de son Œuvre poétique complète (1948-1990)

Cher F., Il pleut des larmes grises, et je voudrais être dans tes bras, sentir ton sourire acajou, ton pull bleu roi sur moi. Il paraît que c'est l'été, mais je ne le vois pas. La branche a cassé. Ils n'ont pu la réparer. Cette cécité me plaît toutefois. Sans mes lunettes, je ferai avec.…

Mon amour mon amour je ne connais plus mon âge ce matin ébouriffé la radio qui grésille mon sein qui me fait mal j'observe matinal vols planés improvisés par des pigeons rémiges et bec déployés ou seraient-ce corneilles viles au poitrail déguisé toutes ces poubelles qu'elles pillent pillent les entends-tu ainsi piailler la peau me…