Pour l’heure
Je récolte
J’attends : verbe infini
seul au pied de l’arbre

Le vent danse
à la mémoire vive
d’un jardin rêvé
jamais cultivé

Juxtaposition du jour
déversant les vendanges
de nos amours mortes
et le moulin qui tourne

Toujours.

f.

2 réflexions sur “Le moulin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s