Les peines modernes

Gouttelettes sur vitre, laplumefragile, 2020 Tombées dans le lointainUn fonds solaire inattaquableOù sont enfouies les peines modernesDouloureusesTantôt vives tantôt sagesRespectueusesEt dans la désuétude de l'êtreemporté comme l'orageet ses gouttelettes grivoisesqui se meuventdans un balancier souffreteuxcomme sous hypnosed'où s'échappent usésdes sentiments indéchiffrables. f.

Le sommeil (IV)

photographie studio CATH 41, pour laplumefragile Sous-titré : Songes d'une nuit d'été MER. Agitée dans son lit. VEILLE. La nuit rivée sur le cadran. ALICE. Réveillée ivre de la ville. JEUX. Dis vague. SONGE. Je divague. DUNE. Ombres de lune. NUIT. Dangerosité de l'oubli. DÉ. Tapageurs jetés. THÉ. Liqueur nouvelle enivrant. TOI. Qui attends. AMOUREUX.…

Le sommeil (II)

Sous des courbures féeriques Signe d'une enfance téméraire L'inquiétude a passé Comme un vent de panique Auquel nous aurions fait Un joli pied de nez Mais le sommeil persiste Étriqué dans des yeux de pierre Pendant que les grands tournesols Se jouent du soleil par milliers Se dressent dans les champs Toujours, si fiers L'échine,…

Nocturne 1001

Bruxelles, nuit, septembre 2019 Nocturne 10 Juvénile, tendre, la promesse d'une nuit tranquille sur l'oreiller la joue chaude et candide et l'appel d'un parfum intérieur, celui de l'aubépine et passiflore, une floraison de plis intimes, je cherche ton odorat, je hume, je fouine, tu n'es pas là mais... le vent moteur t'apportera. f. "16 septembre",…

Quand l’orage éclaire

Il y a des mots, des assemblages de mots qui me font détourner le regard, quand d'autres au contraire m'effleurent et me bouleversent, me chagrinent, m'émeuvent et me traversent, comme une aquarelle, comme une marée douce sans écume à la salinité moyenne, comme une lune rougissante de modestie, comme un vent fou devenant fougue à…