Cher F., J'achève presque mon quatrième carnet. C'est une belle progression. Je suis allée chez le typographe l'autre jour, histoire de me faire envie à ne regarder que ces beaux outils que sont les encres, les plumes et le papier. C'est à toi que je dois cet émerveillement. Même si... même si nous savons que…

HORS DE MOI (II – l’émerveillement)

Cher Thierry, J'ai beaucoup repensé à ces échanges que nous avons eus -- les méninges s'agitaient et trottaient comme un petit shetland dans son manège -- pendant que je m'affairais chez moi et "en dehors de chez moi" (foutues courses de Noël -- si seulement c'était vrai, si seulement c'était l'homme qui porte ce nom…

Cher F., Pour reprendre ton dernier message, je crois que tu n'as pas compris. Ou bien que tu n'as pas voulu comprendre. Ce ne sont pas les "sujets de discussion" qui sont indignes, ou indignes de ma personne. Je dirais plutôt que c'est toi qui as choisi le mauvais moment ou peut-être la mauvaise personne…