Le brasier

Une note un grand silence et le moment est si court de dire le manque subtil désastre qui nous anime et le désir cette envie folle qui nous emporte qui envenime mes yeux Tu es si beau Taisons-nous c'est le mieux un soupir un désaveu qui me déchire seule et tu es là à ma…

Jouissance

Dans l'insolence de tes mouvements se glisse une cambrure assassine qui lente et vive se meut naturellement et dans ces nuits de givre je les dessine Murmures d'une beauté furibonde ondulante d'émoi s'embrasent à pleine puissance deux joues en joug empourprées de jouissance eaux vives diluviennes coulantes soif de joie à son comble f.

Rubens, fleuve d'oubli, jardin de la paresse, Oreiller de chair fraîche où l'on ne peut aimer, Mais où la vie afflue et s'agite sans cesse, Comme l'air dans le ciel et la mer dans la mer - - Ch. Baudelaire, Les phares Tes mains sont mes mains Entrelacés mes doigts Sont tes doigts que je…

Quand tu te réveilleras Me laisseras-tu un peu de toi Me feras-tu entendre Le son de ta voix Je songe de près de loin Quand tu te réveilleras Quand je m'éveillerai Te trouverai-je là Où je ne t'attends pas Ou sera-ce autre chose Un bruit un odorat Quand je m'éveillerai Crois-tu que je te confondrai…