Nocturne 1001

Bruxelles, nuit, septembre 2019 Nocturne 10 Juvénile, tendre, la promesse d'une nuit tranquille sur l'oreiller la joue chaude et candide et l'appel d'un parfum intérieur, celui de l'aubépine et passiflore, une floraison de plis intimes, je cherche ton odorat, je hume, je fouine, tu n'es pas là mais... le vent moteur t'apportera. f. "16 septembre",…

J'ai vu quelque chose tomber Ce n'était pas la pluie Ce n'était pas le vent Était-ce un objet ? Était-il court ? Était-il contondant ? J'ai vu quelque chose tomber Dans l'ornière de l'immeuble Était-ce une étoffe Un prolongement du bâtiment J'ai vu quelque chose Interrompre le ciel Les nuages et les feuilles J'ai vu…

La paume du jour sanguin alangui venu dorer ta croupe matinale caressante s'effile en douce sur tes seins fruitiers coques pleines mûrissantes couvertes de baisers dans l'air le feu poudre de café traînante sur nos lèvres corsage défait la pudeur rougit tes fesses encore nues vierges auréolées chaudes de la nuit fringale de chair à…

Venteuse synergie alignée sur un ciel qui brille imbibé de nos larmes ô perles sucrées prises au coin de tes yeux appréciées délicieuses aux lisières de tes lèvres allonge encore un peu ton souffle jusqu'à mon cou muette devant tes pupilles qui me traversent je cède à la lumière un rayon de pureté un semblant…

Le brasier

Une note un grand silence et le moment est si court de dire le manque subtil désastre qui nous anime et le désir cette envie folle qui nous emporte qui envenime mes yeux Tu es si beau Taisons-nous c'est le mieux un soupir un désaveu qui me déchire seule et tu es là à ma…