Le sommeil (IV)

photographie studio CATH 41, pour laplumefragile Sous-titré : Songes d'une nuit d'été MER. Agitée dans son lit. VEILLE. La nuit rivée sur le cadran. ALICE. Réveillée ivre de la ville. JEUX. Dis vague. SONGE. Je divague. DUNE. Ombres de lune. NUIT. Dangerosité de l'oubli. DÉ. Tapageurs jetés. THÉ. Liqueur nouvelle enivrant. TOI. Qui attends. AMOUREUX.…

Passage à nu

Pour te trouver je tente un dessin.  Alors folie se trame et forme un creuset ce sillon de larmes contenues par des ratures éloquentes arborant les contours incertains de la nudité sauvage cette expression claire d'un vide passage sondant la reconnaissance tactile d'une espérance vive sous plume et couvert d'une rencontre de la douce attente…

Pour lecteurs avertis. Premier jour du printemps. Ça y ressemble. Il me baisa une dernière fois vivement. Comme une sucette qu’il lèche énergiquement. Il me baisa de la même manière. Il n’a pas fallu longtemps avant que la sève ne lui monte et qu’il m’invite à la recueillir pour qu’elle continue son trajet et qu’elle…

Une bonne leçon

On ne dit pas se tirer mais s'étirer après l'amour. Nul besoin de souligner qu'un défaut d'accentuation peut gravement nuire à votre relation ou engendrer une circonvexation aiguë des moins les plus inutiles. L'apostrophe, élision somme toute utile quant à elle, servira à éluder la catastrophe. Pensez-y, vous ne vous en porterez que mieux. L'amour…

Changement d’h·coeur

2021. Nous ne changerons plus d'heure. Les décalages vont toucher à leur fin. Le cadran numérique ne sursautera plus. Les aiguilles n'auront plus de raison de s'affoler non plus. Ce n'est pas trop tôt, disent certains. À la bonne heure, à la male heure pourront crier les autres de gaité de cœur ou le cœur…