la feuille de tabac

Au demeurant il ne reste rien. rien qu'une envie - virulente de prendre ta main d'enfoncer tes doigts à cet endroit un à un de lécher ta peau convergente en tout point comme tu lèches ta feuille roulée de tabac tire-moi nue fume-moi il ne reste rien qu'une envie - pressante d'embrasser ta bouche pudique…

Le brasier

Une note un grand silence et le moment est si court de dire le manque subtil désastre qui nous anime et le désir cette envie folle qui nous emporte qui envenime mes yeux Tu es si beau Taisons-nous c'est le mieux un soupir un désaveu qui me déchire seule et tu es là à ma…

·······ti amo·········· Ce murmure Il est chaud Il se diffuse Furtivement Ce murmure Illustre souffle Évanescent Remonte descend Ce murmure Pénétrant Dans l'embrasure des courbes Il est direct et franc Ce murmure Transporte La chaleur des Abruzzes Il est Effleurement Ce murmure Aimant Ardent Il est caressant Ce murmure Il se propage Dans tous les…

Nos êtres consubstantiels

Le plus grand plaisir qui soit après l'amour, c'est d'en parler. Louise Labé   Je jouis donc j'écris. f. Cher F., J'ai tant envie de te parler d'amour. D'un amour muet mais dicible tant il est évident entre nous. Je voudrais te parler de nos gestes, de tous ces effleurements qui nous pénètrent et nous…

FAIM(S)

Éclipse de lune. Rouge sang envahissant les dunes. Moment d'égarement. Poésie propice à l'érotisme et à ses charmes décadents, le cœur fragile s'enfonça, lentement, sous le regard de l'astre diabolique imposant. Sise dans une voie sans issue, je m'enfonçais dans ce désert où ne régnait ni fin ni début. Je voyais cette oasis qui me…