Un écran se dresse Je dois disparaître. L'amer cache la joie Les toits s'effacent. Une douleur règne indicible et connue. Le désarroi est atome d'une ampleur éblouissante. Il n'y a plus de tort La raison se fond dans l'horizon bleu. La résistance au monde est atteinte C'est la partie sombre. Impossible d'être seul Quand le…

Le Chat de Newton

sous-titré : Aux confins d'un soir Cher F., La lune tremble, aveuglée. J'ai fait le mur. Je me suis perdue dans la ville pour te retrouver. J'ai remonté et descendu la grande avenue, attendu le train vainement sur le quai, veillé sur les tulipes plongeant dans leur sommeil sur fond de ciel saumoné, arpenté les…

J'aurais tant donné à écouter le ciel à me faire bercer de tes mots pour seule prière J'aurais tant été dévouée solitaire le timbre voilé je sombre aux confins d'une nuit agitée ô temple sacré dans laquelle seule la lune tremble dans son halo de lumière apeurée f.

One apple a day... keeps the virus away And your love, your sweet love... oh your love... keeps me alive. Always. Envie / EN VIE Comme une douceur un peu trop sucrée de pomme, j'ai envie de croquer dans ce péché qui s'appelle la vie. Tu me laisses toujours un goût prononcé de toujours, d'inachevé,…

Cher F., Cette image ne m’apparaît pas naturelle. Pourtant, nous voilà. Première image d’une routine. Chez toi. J’ai pris ma tisane au lit. Tu as pris ton ordinateur. Le canapé étant condamné pour la nuit puisque le matelas sert de lit d’appoint. 21h00. Il est tard pour les enfants, qui chuchotent, pouffent encore un peu…

Cher F., Je vois tes mains. Elles fouillent. Chinent. Pêle-mêle, elles trouvent des anciens disques auxquels les gens demeurent plus ou moins attachés. Je te regarde. Qu'avons-nous en commun, à ce moment précis ? La musique. Pendant que tu te remémores des tubes anciens, je laisse filer cette petite musique dans ma tête. Celle du…