Cher F., Pour reprendre ton dernier message, je crois que tu n'as pas compris. Ou bien que tu n'as pas voulu comprendre. Ce ne sont pas les "sujets de discussion" qui sont indignes, ou indignes de ma personne. Je dirais plutôt que c'est toi qui as choisi le mauvais moment ou peut-être la mauvaise personne…

éventails, NANJING, CHINE

Les souvenirs, c'est comme une collection de beaux éventails...

Lettre à Houellebecq

Lettre à Houellebecq « Il est impossible d’écrire un roman […] pour la même raison qu’il est impossible de vivre : en raison des pesanteurs qui s’accumulent. Et toutes les théories de la liberté, de Gide à Sartre, ne sont que des immoralismes conçus par des célibataires irresponsables. »

Le frisson

Nous sommes deux dans la même pièce et pourtant l'on se cherche, on s'attire. Amants, inexorablement aimantés par le désir. Il est là, lui aussi; c'est l'invité qu'on ne s'attend pas à croiser, qu'on n'a pas invité mais qui surgit comme s'il était chez lui, comme si c'était normal qu'il soit là, parmi nous, au milieu d'autrui.

Une nouvelle fois, je m’étais dit que j’allais m’épancher dans mon carnet pour ne pas te déranger, mais je n’ai pas envie de me sentir isolée ce soir, j’ai envie de partager.