Kundalini, l’étreinte des âmes

Chose promise, chose due, enfin si je peux formuler cela ainsi. Pour les lecteurs qui me suivent depuis quelques temps sur laplumefragile, ils savent que j'avais entamé la lecture de ce roman, qualifié en quatrième de couverture d'"ovni littéraire" ou OLNI, objet littéraire non identifié. Grâce (?) au confinement, je peux enfin en livrer ma…

Un peu de Colette

Les jambes ont arrêté de marcher. Mais les synapses électrisées ont continué leur route. Allongée dans la chaleur éreintante du jour, chaleur étouffante de la nuit,  l'étreinte se resserre sur le corps non consentant. Comment s'endormir ce soir ? En écrivant ou en lisant ? En entrouvrant les jalousies. L'air se mélangera, douce fraîcheur viendra…

Passage à nu

Pour te trouver je tente un dessin.  Alors folie se trame et forme un creuset ce sillon de larmes contenues par des ratures éloquentes arborant les contours incertains de la nudité sauvage cette expression claire d'un vide passage sondant la reconnaissance tactile d'une espérance vive sous plume et couvert d'une rencontre de la douce attente…

09h00. L'envie me vient naturellement, au réveil, confirmée après le petit-déjeuner. Comme un besoin. Le corps et l'esprit me parlent et de conserve me portent. Tourmentée par des pensées encombrantes, matérialisées par ces derniers cartons dont je n'arrive pas à me débarrasser depuis l’emménagement, la seule issue pour les dissiper s'impose : la course à…

18h00. Le vent est tombé. La clarté s'estompe. Au dernier tour, je serai dans la pénombre. Si je poursuis, si je force, si je vais un peu plus loin dans l'exercice, je courrai dans l'obscurité, avec quelques lampadaires pour compagnons solitaires pour m'éclairer. L'air est frais, le soir est clair. Bonnes foulées. Au bout de…