16h10

- J'attends mon bus. Je n'ai pas dormi. J'ai été très malade. Je vais essayer de ne pas m'endormir sinon je risque de rater mon arrêt et de descendre jusqu'à Bordeaux... et toi, prête pour ces fêtes ? Noël ne m'a jamais semblé aussi sombre. Heureusement qu'il y a les enfants. Ça m'aide. Ils m'aident…

25 décembre. Comme un monde décimé. Route nue dépeuplée. Sol givré. Noël blanc finalement. Je pense à toi le cœur en joie. Je t'aime. f.

HORS DE MOI (II – l’émerveillement)

Cher Thierry, J'ai beaucoup repensé à ces échanges que nous avons eus -- les méninges s'agitaient et trottaient comme un petit shetland dans son manège -- pendant que je m'affairais chez moi et "en dehors de chez moi" (foutues courses de Noël -- si seulement c'était vrai, si seulement c'était l'homme qui porte ce nom…

Cher F., Cela m'avait manqué de me retrouver enfin seule (avec toi). Il faut dire que ces derniers jours n'ont pas été très calmes et les autres n'ont pas été très tendres avec nous. Je me sentais à bout. À bout de force. Au bout du bout. Je me suis littéralement endormie sur quelques lignes…

HORS DE MOI

Ce jour-là, j'étais hors de moi. Hors d’œuvre. Hors du monde au beau milieu du monde. Je débordais comme un moule trop rempli, comme un vase qu'on aurait chargé, chargé, sans prêter attention à la quantité d'eau qu'il contenait, comme du lait qu'on n'aurait pas surveillé d'assez près. Or, je ne suis pas soupe au…

Je voudrais que tu m'écrives un mot. Peu importe le temps. Juste quand il le faut. Qu'importe ton humeur maussade. Je voudrais que tu m'écrives un mot. Pour que l'amour ne tombe jamais à l'eau. Je voudrais que tu sois comme cet homme. Qui se lève impavide même encor endormi. Pour aller déposer sa pierre…

Un jour, un baiser. Cela ressemble à une émission télévisée. Au bout de ce baiser, y aurait-il un nouveau destin ? Demain, tu m'embrasseras. Mais je l'ignore encore, alors que je pense à toi. Je t'attends. J'attends tes mots. J'attends tes bras. Tes lèvres, posées sur ma bouche comme ton regard posé sur moi. Demain,…

Cher F., C'est étonnant : juste après avoir publié Climarche ou crève ?, mes statistiques se sont emballées, comme une nuée de marcheurs, c'était une nuée de blogueurs venant de pays que je n'avais encore jamais croisés sur mon site. 15 pays différents. J'ai trouvé pour le coup que c'était intéressant car cohérent avec la…