Bleuet indigène
ou languir en ton absence
les fleurs sauvages
répondent-elles au malheur 

Dunes chaudes
carnassière épopée
caresser ta carcasse 
sort-elle rescapée du sable de l'errance

Silence pour langage
ou bourdonner en ta présence
ton parfum ensemencé
nourrit-il assez mon ventre

f.

Illustration en-tête : À fleur de sable, de Laurence Délis, acquisition qui comble mon regard chaque fois qu’il se pose sur ces ondulations sidérales. Merci, Laurence, pour ton art.

5 réflexions sur “Bleuet indigène

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s