Ma bouche est un cosmos
je ne suis pas pressée
en tandem
sourires aux branches
mémoire de fleur d’oranger
J’entends le chant des peintres
Oh oui
les cours d’eau dansent
les gestes et le silence
au rivage
des mélodies percutantes
j’apprivoise le noir le gris
les roses
sont mes pages blanches
la joie des autres est fausse
et pis
je fraude le temps
les peines mes amants
je fais l’amour sur le tapis
et je ronronne
dans mes absences
pomme cannelle
parfum d’insouciance
Ma voix sourd et se pose
sur les ailes d’un albatros.


f.

P.S. : ce poème a été écrit car je bois de l’eau chaude avec des fleurs dedans.


2 réflexions sur “Moi, sorcière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s