J'aimerais j'attends
de rire comme cet âne
ces filles amusées 
au sourire simple
oui - sourire aux larmes
qu'il surgisse
bêtement - entends :
«bête, animal»
qu'il s'extraie seul naïf
ce rire sauvage
Je crois qu'il transite
seul craintif
sous des vagues
pris dans
des remous gris
détails de l'âme
J'aimerais j'attends
son envolée vive
étourdie libérée 
Je pourrais épris
entreprendre avec lui
ce voyage hâtif
lui offrir un soupir
en porte-voix
et qu'il m'apprenne
l'art de la Joie. 

Paroxysme.

f.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s