Les jambes ont arrêté de marcher. Mais les synapses électrisées ont continué leur route. Allongée dans la chaleur éreintante du jour, chaleur étouffante de la nuit,  l’étreinte se resserre sur le corps non consentant. Comment s’endormir ce soir ? En écrivant ou en lisant ? En entrouvrant les jalousies. L’air se mélangera, douce fraîcheur viendra peu à peu faire son œuvre, faire tomber cette Fièvre. Nouveau volet d’un Journal à rebours.
Partageons ainsi cette fièvre productive. Puisse-t-elle empenner l’oreiller et faire venir le sommeil, qui se prolongera jusqu’au petit jour.

f.

2020_plumefragileColette (2)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s