éclipse (blue)
Un écran se dresse
Je dois disparaître.

L’amer cache la joie
Les toits s’effacent.

Une douleur règne
indicible et connue.

Le désarroi est atome
d’une ampleur éblouissante.

Il n’y a plus de tort
La raison se fond
dans l’horizon bleu.

La résistance au monde
est atteinte
C’est la partie sombre.

Impossible d’être seul
Quand le monde lui
le pourrait bien
Seul sans moi.

Je m’éclipse
sans savoir
ni comment
ni pourquoi.

Il n’y a plus
ni question ni réponse

Tout est plein
d’un vide consistant

L’effacement ne se conçoit pas. Il se vit à nos dépens. On s’en aperçoit que tardivement puisqu’on ignore tout de ce phénomène surprenant.

Toi même qui m’aimes
ne le comprends pas
L’éclipse est ton ego
Ton ego est le mien

Chercher le coupable
il n’y en a pas
c’est vous tous
c’est moi.

Englouti au profit
du monde qui vit
gise là sans moi
et puis ?

La joie reviendra.

f.

5 réflexions sur “Éclipse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s