mésange bleue_bnf 1868

Vaillance
Mourant au clair gelé
dans l’incompréhensible mouvement
des mots fragilisés
ballotés
entre les pattes agiles
de la mésange survoltée
c’est le temps de la décadence
la plume de se laisser porter
par le moindre rayon
vulnéraire esseulé
un matin sous les gouttes
d’une commune rosée
s’accrocher au bourgeon
téméraire qui danse
redonnant de l’espoir
nom trop désabusé
à la pierre assoiffée

mais renaître oui
Qui sait ?

f.

illustration (BnF) : La mésange bleue, Lettres à Julie sur l’ornithologie, Étienne Mulsant, 1868

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s