Cadavre exquis, Tristan Tzara
Cadavre exquis, Tristan et Greta (Knutson) Tzara


D’une impatience tenace
Dicible sur les lignes d’un cadavre exquis
S’esquisse ENFIN une joie grave et triomphale
Décile d’étoiles sur un sourire large
Signe d’une joie indicible
De l’innocente vestale
Docile muette
L’impatience s’est tarie
Futile secrète
Sur les courbes d’une image ineffable.

f.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s