J’ai la main. La mainmise ? Pas d’emprise. Ni de prise. J’avais la main pourtant qui conduisait. L’écriture était dirigée, bien manœuvrée. Une écriture colorée. Qui voulait bien faire. Qui voulait séduire, plaire. Qui avait du répondant, voulant satisfaire, prendre aussi les devants, et se laisser surprendre, guider, aimer… sans jamais vouloir s’effacer. Mais les couleurs se sont estompées. Est-ce que l’on s’est trompé ?

Tout laisser.
Réaliser
Pas les rêves
Le possible
Devenu
Impossible
Par les impasses
Immuables
Immergées
Dans l’encre mouillée
Frôler l’instant
Ce rêve
À porter de main
Passer son doigt
Sans faire exprès
L’encre mal séchée
Faire l’impasse
Sur des rêves
Délavés.

f.

3 réflexions sur “Rêves délavés

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s