lion-and-lioness-pictures-wallpaper
D’un effleurement trivial
Nos hanches se rapprochent et s’épaulent
Buste contre buste
Nos corps sensiblement s’épanchent et se cognent
Du déhanchement de nos lèvres
À nos ventres solaires animés
Nos êtres solidaires s’étreignent
Mon dos se calque épousant la roche masculine
Ton torse claque éclaboussant nos poitrines viriles
Belles parois voluptueuses de chair contre la terre ferme
Soutient sans faille nos âmes animales
Tes mains félines dans mes boucles infernales
Viennent trouver leur refuge
De la douceur qui part
D’un effleurement trivial

f.

5 réflexions sur “Animales

  1. Je ne sais pas parler, je sais à peine écrire, alors je ne vais pas tremper ma plume ni dans l’encrier ni dans le rouge sang de mes noirs désirs. Simplement j’avoue en collant ma joue contre la vitre mouillée que la pluie me donne des envies de me rouler sous les draps en sentant un corps chaud lové contre mes poils et en écoutant la bouilloire siffler « Crazy in love ». Une femme dans chaque pore je jouirai en silence de cette réponse canaille can i tell you, no i can’t but i try. Brutale éclipse qui me rappelle d’où je viens : un arbre qui n’a pas fini de pousser et qui me fait la morale :  » – Grand Singe, il y a des désirs qui se perdent !  » Je retourne méditer dans ma bulle aussi carré qu’elle est ronde. J’arrive difficilement à quitter cet endroit où le silence me parle, à corps et à cri. Tu.

    J'aime

    1. Cher TU… TU ne se lasse pas, TU s’entête et s’enivre, tu as bien raison ! Alors puisque tu ne sais ni écrire (curieux pour un singe bloguant) et ni parler, TU nous chantera une petite chanson sur un air qu’il te plaira… Crazy in love pourquoi pas. Qu’en dit Beyonce ?
      TU me parle de la pluie, oh, oui, la pluie… elle me rappelle l’un de mes premiers poèmes, premiers vers versés sous une pluie diluvienne un soir d’automne à la sortie du ciné… Un poème nommé Désir…
      https://laplumefragile.fr/2018/05/19/desir/
      Mais dis-moi grand singe, ne serais-tu pas tombé amoureux de ma plume fragile ? à moins que tu ne sois seulement tombé de ton arbre, tu m’as l’air un peu secoué. Merci pour ta prose bien nouée (pour un singe qui ne sait pas écrire, c’est pas mal). J’ai bien envie de m’y accrocher un peu comme à une liane.

      Aimé par 1 personne

Répondre à laplumefragile Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s