Dans l’anfractuosité de ton amour
Frissonnante je pénètre
Frôlant ses aspérités ses contours
Pour atteindre ton être
Une existence enfouie depuis toujours
Qu’on ne peut révéler faire paraître
Mémorable vestige à l’abri des vautours

Je cherche à t’approcher objet tant convoité

Chaque pas dans cette dense obscurité
Je te devine instinctivement
Sans craindre l’ombre obscène qui vit
Nature profonde mais endormie
Recroquevillée dans l’oubli
J’attise le passé courtise le présent
Jusqu’à lever le voile de ton intimité

Je cherche à te toucher désir dissimulé

Dans le silence creux et leste
Se mêlent impressions d’étrangeté
Corps mouvants sensibles à l’ivresse
A toute vérité nue savamment dessinée
La mort côtoie l’amour funeste
Des âmes millénaires animales effleurées
Vibrantes en ces murs exhibant tous leurs gestes

Ci- gît le gage rupestre de ton humanité

f.

photo iStock : peintures rupestres de la Cueva de las manos, un site archéologique de la Patagonie Argentine

7 réflexions sur “La caverne d’Éros

  1. « Belle épousée
    J’aime tes pleurs!
    C’est la rosée
    Qui sied aux fleurs.

    Les belles choses
    N’ont qu’un printemps,
    Semons de roses
    Les pas du temps!

    Soit brune ou blonde
    Faut il choisir?
    Le Dieu du monde,
    C’est le plaisir. »

    Gérard De Nerval
    Chanson Gothique

    Aimé par 1 personne

  2. m.youtube.com/watch?v=cuj__JnGWLg

    Je me permets à nouveau de revenir vers vous.
    Notre génie français vous égayer et vous soulager des peines de votre quotidien ma chère plume ou pomme tant votre évocation est forte dans ma solitude…
    Cantonnement ou casernement je m’emparerai de ta beauté
    A toi ou à vous comme il te sied…

    J'aime

    1. Ohhh je ne connaissais pas cette musique de DP. J’adore écouter Something about us

      Votre solitude n’est que chimère.
      Look around you
      Feel the earth, the love, the air
      Look around you
      Vous ne vous en trouverez que moins solitaire
      Pour cela, s’offrent à vous ces pauvres mais tendres vers
      à l’écoute de votre fébrile chair
      Look around you and…
      Take care.

      m.

      J'aime

    1. j’en profite, par curiosité, de vous demander comment cela se fait-il que votre blog ressemble à une coquille presque vide ? vous êtes si prolifique dans votre verve, pourquoi ne pas nourrir cet espace qui est le vôtre et faire découvrir les pépites dont regorgent vos neurones et vos fibres ?

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s