L'Odysee 2, André Minaux
L’Odyssée 2, André Minaux (1968)

C’est mardi
Je t’attends transie
De froid par le vent
De faim par le ventre
D’envie et d’ennui

C’est mardi
Le jour où j’écris
D’une main tremblante
D’un cœur indigent
Des pages ternies

C’est mardi
D’une plume vert-de-gris
Je retrace le temps
Je chasse un amant
Déserteur enorgueilli

C’est mardi
Dessinant l’amour fini
Sur un lavis d’encre
Je dissous l’absence
Qui s’écoule sur le parvis

C’est mardi
Bille en tête je poursuis
Un amour en transhumance
Où souffle un vent d’indolence
Emportant la joie noircie

f.

3 réflexions sur “La vie d’encre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s