J’aime dépeindre ton visage
Poétique
J’aime rendre ton image
Biblique
Mon imagination devient
Prolifique
Tu es…
Magnifique
Mais je te quitte.

J’erre en vain dans un espace
Chaotique
Je cherche j’évite tes yeux bleus
Électriques
J’endure tout le jour ces secousses
Sismiques
Je compte en silence nos étreintes
Orgasmiques
J’ai le vague à l’âme
Tantrique
Je te devinais ma terre
Chimérique
Tu étais mon air mon
Analgésique
Je fomentais des projets
Exotiques
Nous vivions de rêves
théoriques
Transportés par nos pensées
Éclectiques
Dans l’enlacement de nos corps
Faméliques
Reliquat de plante aquifère
Toxique

Je te quitte.
Figure de tentation
Diabolique
Je ne peux vivre sans eau
Je suis organique
C’est la mer que je dois boire
Je suis pathétique
Tu trouves que ta vie est
Bordélique
Que faire de tous nos instincts
Lubriques
Ce soir face à ton être
Amnésique
J’implore un dernier baiser
Magique

Un dernier mot soupiré
Tu es…
Magnifique
Souviens-toi de nos pas accordés
Dans ce jardin botanique
Car je te quitte.
La tête engourdie le cœur
Extatique

f.

crédit photo : Laurent Coudray

10 réflexions sur “Rupture organique

  1. Quel beau chapelet de pépites d’or, d’amour et de vie, tu répands en bouquet de joie. Je sens en toi ( le vouvoiement en poésie me donne des torticolis ^^) un appétit gargantuesque de tout ce que la vie peut offrir de beau, de bon et d’extatique.
    Merci du plaisir et de la joie qui égaie ton petit nid douillet bloguesque.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, merci pour ton message plein de vie aussi. Curieux de recevoir tant d’éloges sur un poème de rupture mais c’est aussi ça la vie 😊 fragile a cet appétit, c’est vrai ! Croquer dans cette pomme, un vrai petit péché mignon 😊.

      J'aime

  2. Je ne sais pas pourquoi j’ai cette tendance à voir plus le beau que le terne. Dans ton poème on lit toutes les choses magnifiques que tu rappelles tout le long de ton poème, même si tu finis à chaque strophe par la fin de la belle ‘idylle.
    Et puis tes mots ont un parfum juteux qui titille mes sens.

    Aimé par 1 personne

    1. Des mots qui ont un parfum, parfumer des mots… De quel type de figure de style s’agit-il ?
      Je comprends, j’ai aussi du mal à décrire le Laid, bien que j’aimerais parfois écrire des textes arrachés, déchirés, décousus, plus débridés, qui saignent ou qui pleurent un peu. En tout cas, merci beaucoup pour tes visites; si laplumefragile te plaît, n’hésite pas à revenir. Tu es le bienvenu, et abonne-toi si le cœur t’en dit.

      J'aime

      1. Une forme d’allégorie, en relation tes mots si doux, un mélange d’enivrement et de ravissement sous forme érotique, ou du parfum qui nous embaume et nous transporte, on ferme les yeux pour humer un parfum comme l’amour qui nous transporte.
        Enfin, je n’ai pas réfléchi vraiment, c’est dit spontanément, il faut dire que tes mots sont quand même alléchants et parfumés. ^^

        Aimé par 1 personne

  3. C’est une terre qui est quittée, une terre amie sur laquelle on a tout vécu, mais l’appel de du bord de mer se fait trop pressant. En tout cas, c’est ce que m’a chuchoté ma première lecture. Ici la rupture se fait en douceur…

    Aimé par 1 personne

Répondre à bizak Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s