– J’attends mon bus. Je n’ai pas dormi. J’ai été très malade. Je vais essayer de ne pas m’endormir sinon je risque de rater mon arrêt et de descendre jusqu’à Bordeaux… et toi, prête pour ces fêtes ? Noël ne m’a jamais semblé aussi sombre. Heureusement qu’il y a les enfants. Ça m’aide. Ils m’aident à ne pas sombrer, tu comprends ?
– Bonne route et passe un agréable moment auprès de ta sœur. Je te souhaite de te rétablir vite et bien. Me concernant, moral en demi-teinte. Qui vivra verra.
– Oui merci. J’essaierai. Et en passant, le demi-teinte ne te va pas du tout …
– Si tu ne veux pas descendre jusqu’à Bordeaux je peux être ton alarme si tu veux
– Pourquoi pas? J’ai déjà une alarme programmée, moins adorable néanmoins. J’arrive à 16h10
– Alors je t’appellerai ça me fera sûrement du bien. Bisous endors toi je veille

T’appeler me réjouissait. Bien que je ressentais une fatigue extrême, je sentais que je pouvais user de mes quelques dernières forces pour t’appeler. Pour entendre ta voix me cajoler. La sentir vibrer, même à des centaines de kilomètres de moi. Je voulais prendre ton pouls moi-même, savoir si tes forces à toi aussi allaient te permettre de faire ce trajet sans encombre et d’arriver à bon port. Je savais qu’une fois arrivé là-bas, ce serait difficile et en même temps, ce serait un grand soulagement et un bonheur de te retrouver auprès de ta soeur et de ta nièce. Elles ont besoin de toi, tu sais. Et tu as sans doute besoin d’elles également. La magie de Noël passe aussi par là, elle adoucit parfois ou souvent les relations humaines.
Paix aux hommes de bonne volonté. Nous en sommes pourvus, n’est ce pas ? Et nous recherchons désespérément la paix en chacun de nous.
J’ai envie de me sentir envahie par cette paix. J’ai besoin de sérénité. J’ai envie de croire que nos êtres peuvent encore en bénéficier. Ressentir cette paix, cette intime richesse intérieure nous habiter peut nous permettre de faire la paix autour de nous, de la répandre, d’en donner et d’en jouir, d’en jouir et d’en donner en retour.

Mon petit amour, mon petit roussin, oui toi mon petit âne du nord, je te sens loin. Tu me manques plus que tout autre chose. Je n’ai besoin de rien. J’aimerais simplement être à tes côtés en ce moment. Te sourire. Caresser ta carcasse divine sous ton pull tendre aux couleurs bleu nuit. Rire. Rire avec toi. De toi. Gentiment. Comme des enfants. Partager quelque moment cher, quelque moment de joie avec toi. Je voudrais que la joie rejaillisse sur nos visages attristés, usés par l’année rude écoulée. Que la joie survienne comme lorsqu’à chaque fois que nous nous ébattons. Que la joie nous surprenne, comme à chaque fois que nous marchons ensemble. Je sais que nous avons cette joie, joie que je nommerai énergie. Joie que je qualifierai de trésor enfoui. Nous sommes des pirates de la joie. « Nous sommes les pirates, nous sommes les pirates ! » C’est ma fille qui chante tout le temps ça. Tu devrais la voir, le père Noël lui a offert un costume de corsaire. Cela lui va à ravir. Elle est éblouissante d’énergie, d’envie, de folie. Elle est toujours prête à brandir son sabre. Elle est la vie.

Je me réjouis de t’appeler. J’en ai une folle envie. En attendant que l’heure sonne, que ma joie me transporte sur ces quelques lignes, et que ces dernières parviennent jusqu’à toi.
Que mon désir jamais ne cesse, qu’il se calque sur mes vagues de sommeil pour s’endormir dans le creux de tes bras. Qu’il passe à l’abordage, qu’il bondisse sitôt que nos corps s’éveillent. Qu’il inonde nos vies. Qu’il nous rassemble toujours. Enfin.

Durant cette veillée, je penserai à nous. Tu peux en être certain. J’attendrai ton petit mot, ton petit caillou. Comme le petit poucet, je voudrais que toujours ce chemin me guide jusqu’à toi.

Prends soin de toi,

Je t’embrasse, au-delà des îles, au-delà des lunes. Dans ta longue, longue vue, j’espère que tu m’apercevras.

f.

Une réflexion sur “16h10

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s