Drôle de sable noir qui ressemble au café
Une mine de plomb qui griffe le papier
Le bruit des doigts qui tapent le clavier
Le balancement du corps qui berce le bébé
Une vie s’écoule au rythme du balancier
L’horloge de bois nous rappelle d’exister
Les saisons filent, nous retournons le sablier
Le thé a refroidi. L’heure du bain a sonné.

f.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s