Ce soir, j’ai envie de toi. Cela change, n’est-ce pas ?
Même si aujourd’hui, on s’est dit que c’était fini, mon corps n’en a pas envie, lui.
Il a envie de se rappeler à toi, il a envie de se souvenir de toi.
Encore, encore, encore une fois.

Ce soir, j’ai envie de me donner à toi.
J’ai envie de te sentir, comme si c’était la dernière fois.
Je veux me hisser, m’agripper, m’accrocher, me lover.
Je veux ressentir cette fusion brûlante pendant nos ébats.
Je veux sentir tes mains dans mon cou, sur mes joues ; ces joues rosies par le feu, tu sais ?
Je veux sentir tes mains, même si elles sont encore froides. Je veux me saisir de ce contraste sous tes doigts.
Je veux goûter à tes lèvres comme si c’était la première fois qu’elles effleuraient les miennes.

Je veux encore t’entendre dire… que tu m’aimes.
Comme si c’était la première fois.
Une dernière fois.

f.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s